Psychologue, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, L'Île-Dorval, Mont-Royal, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Ouest, Pointe-Claire, Sainte-Anne-de-Bellevue, Senneville, Westmount, Ahuntsic, Cartierville, Anjou, Côte-des-Neiges, Notre-Dame-de-Grâce, Lachine, LaSalle, Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Mercier, Hochelaga, Maisonneuve, Montréal, Montréal-Nord, Outremont, Pierrefonds, Roxboro, Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Trembles, Rosemont–La Petite-Patrie, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Verdun, Ville-Marie, Villeray, Saint-Michel–Parc-Extension, Psychothérapeute., Mirabel, Deux-Montagnes, Oka, Saint-Eustache, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines, Sainte-Thérèse, Mascouche, Terrebonne, Charlemagne, L'Assomption, Repentigny, Saint-Sulpice, L'Épiphanie, Psychologue, Psychothérapeute.

Psychologue ou Psychothérapeute

Psychologue ou Psychothérapeute
par Stéfanie Rinfret, psychologue

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver à travers toutes les différentes appellations existantes dans le domaine de l’intervention. Il est bien sûr important que ça clique quand on rechercher de l’aide, mas plus encore, il faut savoir à qui on a affaire et ne pas hésiter à poser des questions aux différents intervenants que nous approchons. Voici quelques éléments de distinctions entre deux titres encore souvent confondus : psychologue et psychothérapeute.

Le psychologue

Les psychologues ont complété au moins 5 années d’études en psychologie et depuis juillet 2006, ils doivent avoir obtenu un doctorat dans cette discipline (au moins 7 ans d’études universitaires). Ils sont des spécialistes de l’évaluation et du traitement de difficultés d’ordre psychologique. Ils sont experts dans la compréhension du comportement humain, des émotions et de la santé mentale.

La psychothérapie occupe un part importante du champ de pratique des psychologues. On définit ainsi ce qu’est la psychothérapie :

                             « Un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique [qui] a pour but de favoriser chez le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à faire face aux difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de soutien. »¹

Ainsi, les psychologues évaluent les clients et jugent des meilleurs techniques et outils dont ils peuvent disposer pour aider une personne (ou un groupe de personnes) à cheminer et dépasser ses (leurs) difficultés. Ils ont aussi un rôle d’informateur, et peuvent faire la promotion de la santé. Ils peuvent s’occuper de la prévention du suicide, de la maladie, des accidents et problèmes sociaux. Nous pouvons les retrouver dans les milieux scolaires, sociaux, organisationnels (de travail) et communautaires. Ils peuvent être chercheurs ou enseignants. Avec la formation supplémentaire nécessaire, les psychologues peuvent enfin travailler dans les domaines psycho-légal et neuropsychologique, ou encore intervenir lors des procédures d’adoption ou garde d’enfants. Les psychologues sont considérés aptes à poser un diagnostic psychologique (à la suite de leur évaluation). Ceci permet d’obtenir des services adéquats dans le réseau

de la santé ou de l’éducation.

Les psychologues sont considérés aptes à poser un diagnostic psychologique (à la suite de leur évaluation).

Ceci permet d’obtenir des services adéquats dans le réseau de la santé ou de l’éducation.

 

Les psychologues sont membres de l’Ordre des Psychologues du Québec et sont soumis aux lois

et règlements en vigueur notamment le code de déontologie des psychologues.

 

Le psychothérapeute

Avant 2012, le titre de psychothérapeute n’était pas un titre réservé, ce qui signifie que toute personne s’estimant capable d’offrir de la psychothérapie pouvait le faire. Les personnes demandant de l’aide n’étaient pas protégées lorsqu’ils rencontraient un intervenant et ne pouvaient pas s’assurer de la qualité des actes de ce dernier.

 

En septembre 2012, la loi 21 est entrée en vigueur dans le but de mettre un terme à cette ambiguïté. Avec cette loi, le titre de psychothérapeute est ainsi devenu un titre encadré et réglementé. Ne peut plus offrir de la psychothérapie qui le souhaite. Comme pour les psychologues, la délivrance des permis de psychothérapeute est gérée par l’Ordre des psychologues du Québec.

 

Le psychothérapeute n’est pas un psychologue. Il s’agit d’un professionnel intervenant, formé à la base dans une autre discipline, qui pratique notamment la psychothérapie telle que définie plus haut. Pour devenir psychothérapeute, ces professionnels ont complété des heures de formation continue, en plus de leur diplôme professionnel. Les membres des ordres professionnels suivants peuvent être accrédités comme psychothérapeutes :

 

* Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ)

* Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ)

* Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec

* Ordre des ergothérapeutes du Québec (OEQ)

* Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (OPP)

* Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ) – en tant que thérapeute conjugal et familial²

 

Ainsi, le titre de psychothérapeute ne peut être porté seul et doit toujours être précédé du titre professionnel de la personne (par exemple : une psychoéducatrice psychothérapeute).

 

Comme les psychologues, les psychothérapeutes peuvent ainsi offrir de la psychothérapie et doivent obligatoirement participer à des activités de formation continue. Ils ne peuvent par contre pas poser de diagnostic.

 

Les médecins, quant à eux, ont aussi le droit de poser des diagnostics psychologiques et pratiquer la psychothérapie. Contrairement aux psychiatres (spécialité du champ de la médecine consacrée à la santé mentale), ni les psychologues, ni les psychothérapeutes ne peuvent prescrire de médication.

 

Bonne recherche!

Notes

1- Tiré du rapport de L’ordre des psychologues du Québec – Modernisation de la pratique professionnelle : Impact sur la profession de psychologue. Mars 2005. – Consulter également ce document pour le détail des actes réservés pour chaque profession.

 

2- Certaines personnes peuvent aussi pratiquer la psychothérapie par droit acquis s’ils sont membres de la Société canadienne de psychanalyse, de l’Association des psychothérapeutes psychanalytiques du Québec, de la Société québécoise des psychothérapeutes professionnels.

 
 

Moyens de paiement